Skip to content

Qu’est-ce qu’un ratio de solvabilité et de liquidité ?

Un ratio est un rapport entre deux données chiffrées. Le ratio de liquidité et le ratio de solvabilité servent à analyser l’équilibre financier de l’entreprise.

Le ratio de liquidité constitue un indicateur important dans l’analyse comptable : il met en évidence la capacité des entreprises à honorer leurs engagements à court terme au moyen de leurs actifs disponibles et facilement réalisables. Pour calculer le ratio de liquidité on compare l’actif court terme avec le passif court terme. On utilise la formule de calcul suivante :Ratio de liquidité générale = Actif court terme / Passif court terme. Le passif court terme correspond aux dettes de l’entreprise d’une durée de moins d’un an. L’actif court terme correspond à l’actif circulant (stocks; avances et acomptes versés ; créances d’exploitation ; liquidités). Ce ratio doit toujours être supérieur à 1. Plus il est élevé, plus la latitude dont dispose une société pour développer ses activités est grande.

Le ratio de solvabilité mesure quant à lui l’autonomie financière de l’entreprise : on compare les capitaux propres (ou fonds propres) par rapport au total du bilan (ou pied de bilan). Il permet de savoir quelle part de l’actif est financée par les capitaux propres de la société et donc de mieux évaluer la solidité financière de l’entreprise et les sources de financement de son actif. Plus ce ratio est élevé, plus l’entreprise est autonome financièrement. A contrario, plus il est bas, plus l’entreprise dépend de financement externe. En règle générale, on considère qu’une entreprise est solvable dès lors que ce ratio est égal ou supérieur à 20 %.Le Total du Bilan se calcule comme la somme de tous les actifs, à savoir les immobilisations, les stocks, les créances, les disponibilités ou comme la somme de tous les passifs, à savoir le capital social, les réserves, les résultats, les dettes… Les fonds propres de l’entreprise comprennent les capitaux propres et les autres fonds propres. Ils correspondent aux sommes versées par les associés ou actionnaires, augmentées par les profits générés annuellement par l’entreprise qui ne sont pas distribués en dividendes.